hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: PLANETE en DANGER Touchepasmaroche-mere: PLANETE en DANGER

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • PLANETE en DANGER


     

    PETROLE DE SCHISTE EN SEINE ET MARNE

    présenté par André PICOT toxicochimiste de l'ATC (Association Toxicologie Chimie)
    Avec la participation de Fabien VALLEE de l'association : No Fracking France 

    Reportage du 5 mai 2012 sur France 3






    PETROLE DE SCHISTE : Les habitants de LANTENAY (Ain) restent vigilants 

    © Elisabelle Bourgue - Porte parole de No Fracking France


    Dimanche 6 mai 2012


    "Vendredi soir 4 mai 2012, la salle de la mairie a accueilli 50 personnes venues s'informer sur l'invitation du maire Hervé Leroy, des conséquences de l'Exploration - Exploitation que la CELTIQUE ENERGIE projette de réaliser"

    La parole de l'Association No Fracking France (NFF) a exposé les risques de la fracturation hydraulique, la seule technique utilisée pour exploiter la ROCHE MERE




    "Les nuisances occasionnées seraient importantes. Car les puits tournent jour et nuit. Pour les nuisances sonores, la dernière habitation se trouve à 706 mètres du lieu des forages, donc très près; puis il y a les 150 passages 24 heures/24 des camions qui apportent les 2000 M³ d'eau utilisés pour la fracturation, le même puits pouvant être exploité 14 fois". Ont également été évoquées les 14 familles de produits chimiques (400 au total) injectés avec l'eau et le sable et la difficulté à récupérer ces produits une fois la fracturation faite.

    L'eau porteuse de toxiques s’infiltrerait par les failles naturelles allant polluer les sources qui vont vers la vallée du Rhône. Cette pollution pouvant occasionner des problèmes de santé à la population, maître Muriel BODIN docteur en droit public et avocate à la cour d'Appel de Paris, souligne la difficulté à connaître la nature de ces produits toxiques. "Les pétroliers se protègent sous le sceau du secret industriel et refusent d'en faire connaître la liste exacte. Celle-ci étant pourtant utile au corps médical pour déterminer le traitement éventuel des maladies"

    Lorsque les explorations ou extractions sont terminées, les puits rebouchés disparaissent sous un mètre de terre, empêchant les communes ou les propriétaires privés d'en faire une maintenance ultérieure, qui leur incombe pourtant. En cas de DEGRADATION du puits par érosion, ils devraient assumer une dépollution couteuse, dont les frais ne seraient pas couverts par le prix de la location proposé lors de la SIGNATURE du contrat par la Cie CELTIQUE ENERGIE. "De plus, les recours ultérieurs peuvent être fermés du fait que d'ici quelques années, il serait très difficile de retrouver la Société responsable qui aurait déjà été revendue de multiples fois" selon Francoise Degret, présidente de NFF.

    Beaucoup trop de points restant obscurs, la solution actuelle serait une mobilisation des Elus et de la Population, afin de freiner l'avancée du début des explorations, par une NON ACCEPTATION de leurs procédés d'après les infos recensées par NFF.


    Le maire de LANTENAY a été recontacté par la Société CELTIQUE ENERGIE


    Marc FUGERE, responsable de la société Pétrolière Celtique Energie, a recontacté le maire Hervé LEROY le 2 mai 2012 pour lui proposer de le rencontrer. Il souhaite continuer son projet de FORAGE du pétrole de SCHISTE au lieu-dit LA RIPPE. Le maire a pris conseil auprès de Jean René PELISSON, ex-foreur du forage en 1991 d' ESSO-REP sur la commune et son avis est FORMEL : Il ne faut pas forer à LANTENAY, le sous-sol calcaire est incontrôlable et il y aura les mêmes accidents qu'il y a 20 ans. On ignore où s'infiltre l'eau car on ne sait pas où se trouvent les failles. Seul 10% de cavités sont connues.
    "S'il y avait une pollution de l'eau, on ne peut pas savoir jusqu'où cela pourrait s'étendre" a expliqué le maire.
    Fort de cet avis, il a répondu à Celtique Energie qu'il ferait part des propositions au conseil municipal du 14 mai.

    © Chantal VAILLOUD, Le Progrès


    EN ATTENDANT NOUS DEVONS ETRE TRES VIGILANTS 



       
    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire