hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: L'EDITO Touchepasmaroche-mere: L'EDITO

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • L'EDITO

    « Et maintenant ! C’est quoi ?... »

     Publié le 14 Novembre 2013 








    Entre le dire et le faire c’est toute la différence entre le doute et la confiance ! Visiblement, en cette fin d’année pour les habitants, c’est le doute qui les anime, car ils sont de plus en plus inquiets pour l’avenir. Sans être devin, la situation sociopolitique explique cette observation. Concernant le sujet du schiste plus personne ne comprend la situation, mais ne croit que c’est fini ! «Il faut attendre après les élections pour connaître ce qui va se passer, ils ne bougeront pas avant, c’est trop risqué. » C’est le lei émotif en ce moment sur l’Omois.

    L’écart entre la parole et les faits, est dévastateur pour la confiance des citoyens envers les politiques et de leurs assesseurs qui se contredisent au niveau des directives locales envers les habitants. Le cafouillage répétitif des autorités sur la politique énergétique de notre pays, entraine tous les responsables des partis à des promesses opposées à leurs déclarations de principe. Il est de plus en plus difficile de cerner ce qui va nous tomber réellement dessus, après les municipales. Pourtant, celui qui détient l’information, détient le pouvoir ! Mais encore faut-il avoir le courage de l’assumer.

    « Le personnel politique qui s’est accaparé la spécialité du sujet » est devenu étrangement silencieux, ou a tendance à botter en touche, avant de trouver un nouvel argument malicieux pour exister. Mais il rappelle cependant à qui veut l’entendre, que grâce à lui, surtout à nos bulletins de vote il sera toujours là pour empêcher toute exploration et exploitation des schistes.

    Concernant l’énergie des GHRM, ce n’est pas le véritable problème !
    C’est la technique de la fracturation hydraulique qui provoque les désastres sur l’environnement. Il nous est dit que pour « savoir » il faut seulement faire des carottages traditionnels pour évaluer le potentiel de la ressource. Dont acte !
    Mais si l’on découvre qu’il y a une véritable réserve de pétrole de roche mère qui va s’y opposer, sans utiliser cette seule technique connue et rentable.
    Qui peut encore croire à la sagesse des hommes à résister aux marchands ?

    Toutes les exploitations où elles sont massivement utilisées depuis un certain temps, ont largement démontré les dégâts consécutifs à cette technique spécifique. Les autres projets gazeux, électrique encours d’élaboration ne sont qu’au stade expérimental, et rencontrent de grosses difficultés de mise en conformité pour obtenir les homologations administratives.
    Les publications professionnelles indiquent que les compagnies pétrolières non pas encore déterminées tous les paramètres des coûts d’exploitations, et les risques industriels pour définir la rentabilité de ces techniques encore aléatoires.

    L’argent à ce pouvoir effarant de supprimer la raison et tout esprit critique, au profit de l’illusion du gain, aussi bien au niveau personnel que d’un état, mais « Quand le train passe il faut pas le louper » nous dit un proverbe. Ce manque de discernement risque d’entrainer une catastrophe à moyen terme non seulement écologique mais aussi une crise financière, dont personne ne sait mesurer les conséquences, sauf à hypothéquer l’avenir de nos enfants.

    C’est bien le cas désastreux que nous connaissons dans les pays anglo-saxons, où l’argent a coulé à flots à tous les échelons, qui a entrainé la multitude de forages jusqu’à saturation. Il est vrai qu’il ne peut avoir de comparaisons dans un pays hyper capitaliste où la norme comme statut individuel est la recherche de la haute performance financière par opposition à celle de notre culture. Conséquence aux profits de quelques-uns c’est la destruction, entre autres, de façon dramatique des ressources naturelles, avec des réactions en chaîne climatologique et terrestre qui mettent en péril progressivement tout l’environnement de notre planète. 

    En France, vouloir appliquer la même similitude économique comme le prévoit le projet parlementaire encours, qui va modifier le code minier, pour qu’il s’oriente sur une nouvelle répartition financière, jusqu’aux acteurs locaux, va modifier individuellement leurs comportements.

    Il s’agit du propriétaire du terrain, son locataire, sa mairie, son département, sa région, etc, pour que tous soient d’accords, à l’exemple de ceux qui ont déjà signé même dans le cadre restrictif du code minier actuel. Il est vrai que tout à un prix et que tout s’achète.

    Soyons sur nos gardes et très attentifs pour que les techniques de communication utilisées par les autorités, ne puissent pas atteindre leur cible par un marketing offensif manipulateur. L’objectif est par la saturation du sujet d’alimenter avec les industriels, un feuilleton sans responsable à rebondissement inexplicable, pour priver de réflexion et de réaction les habitants de notre région surtout en période de crise. Il est vrai que tout ce qui est excessif, devient insignifiant. Dans le contexte actuel, nous observons une certaine fatalité des habitants qui sont toujours de plus en plus inquiets pour leurs fins de mois, que du problème incompréhensible des GHRM.

    Pour preuve cette semaine : Le ministère de l’écologie, serait prêt à signer pour des pétroliers de ‘’nouvelles autorisations sous la contrainte Juridique’’, qui restent à préciser.

     Nous sommes là dans le cas d’école de la manipulation erronée. J’avais indiqué dans l’édito du mois dernier que suite à la décision du Conseil Constitutionnel confirmant la Loi du 13/07/2011, mes sérieuses inquiétudes et les conséquences prévisibles devant lesquelles le pouvoir serait assujetti sans réaction, jusqu’à preuve du contraire.

                                                     Non le schiste ce n’est pas fini ! Nous y sommes !

    Le passé récent de notre pays, nous rappelle cruellement que face à un drame annoncé par des personnes avisées, elles sont rarement entendues mais combattues et diffamées pour leurs prévisions de mauvais augures. Car le pronostique réaliste, est souvent porteur de chagrin et d’efforts. Il est contredit par la bonne parole des bateleurs, sans courage qui proposent l’illusion de solutions miracles, pour un avenir radieux, sans risque. « Il n’y a pas de problème ! Ne vous inquiétez pas ! »
    On s’occupe de tout ! ».Plus la période des élections s’approche, plus notre conscience doit être éveillée face aux mensonges des manipulateurs qui cachent leur impuissance et leur incapacité à agir.

    Chacun d’entre nous à la possibilité de s’informer, de s’instruire, d’étudier de participer à des débats sur ce sujet, pour être au courant. Il ne suffit pas de dire :
    «Je n’ai pas le temps, on verra plus tard, Je n’y comprends rien, Je ne savais pas, je croyais que c’était fini », pour avoir l’esprit bien tranquille, et bien indiffèrent pour continuer à dormir insouciant. 

    L’homme a la liberté d’acquérir le savoir pour agir !                       



    Pays de l’Omois le 14/11/2013.
    LES INTOUCHABLES 1901 ®
    Touchepasmaroche-mere
    © Le Président Fondateur Olivier ALERS


     

    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire