hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: L'EDITO Touchepasmaroche-mere: L'EDITO

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • L'EDITO

    ALERTE & CONSCIENCE

     Publié le 14 Juillet 2014 








    Pendant cette période de vacances, la désinformation sur le sujet des GHRM recommence de façon sournoise et manipulatrice. Il suffit, qu’un institut diffuse un point de vu sur les bases de la doctrine économique des industriels et des experts patentés favorables à l’exploitation, sur la problématique des schistes en enfonçant le clou, pour que leurs propos soient repris par les médias sans aucun filtre objectif, ni documenté. 

    Depuis la création juridique de notre association des habitants de l’Omois, début 2012, notre objectif a été de constituer une base de données sur le seul sujet de l’exploration et de l’exploitation des Gaz, des Huiles de Roche Mère (GHRM) par la fracturation hydraulique en France. Point ! 
    Pour mieux appréhender et mieux connaître le sujet, sans idéologie ni dogme nous avons consulté la littérature professionnelle internationale. Cela a mis en évidence que l’origine des publications avait trop souvent la même origine, le même sujet copié et requalifié simplement avec d’autres mots. C’est assez flagrant dans la presse de notre pays. Il suffit de rencontrer cette catégorie « d’informateurs » pour en prendre conscience. A de rares exceptions près, ils ont un manque de connaissance impartiale du sujet.

    Après notre travail de recherches et de compilations, nous nous sommes adressés à des chercheurs universitaires indépendants, avons rencontré des spécialistes reconnus eux aussi, pour leurs indépendances. Nous avons eu enfin, des rendez vous avec les autorités, les responsables des politiques concernés par ce sujet sensible. Notre constat est assez affligeant sur la compétence des responsables qui ont la charge de l’intérêt générale des citoyens. Nous avons pu mesurer l’écart effrayant entre le discours et la réalité du problème. Les autorités sont dans la posture de communication au détriment des responsabilités effectives, ce qui évite tout engagement public pour sauvegarder nos intérêts. 

    Qui sont réellement concernés au premier chef des schistes ? Evident les habitants et les élus du site où doit avoir lieu les forages ! Encore faut il que les intéressés soient informés officiellement, et non par la rumeur. C’est incroyable mais c’est la majorité des cas. 

    Face à ce disfonctionnement d’état de fait, il a été nécessaire que les habitants prennent en charge la défense et la protection de leur environnement en sollicitant leurs Maires pour être certains d’être informés sur les risques de la technique de fracturation pour exploiter les GHRM. 

    Nouvelle désillusion et stupéfaction. Les Maires ne sont pas informés par les autorités. Bien qu’ils soient les premiers à être responsables du bien public, de la protection et de la sauvegarde de la nature et de la lutte contre la pollution. Ils sont responsables sans le savoir. L’Elu qui est le plus proche de la population n’est ni concerté, ni informé, donc n’a aucun pouvoir sur les faits, dont en plus il est le seul a assurer la responsabilité du risque ! Là encore, incroyable mais vrai ! 

    Toujours dans notre démarche positive, nous avons donc sollicité l’association No-Fracking-France pour organiser à la Mairie de Marchais en Brie, un Colloque Scientifiques de vulgarisation et d’information destiné à nos 507 Maires du 02-51-77 concernés par les permis d’exploration des GHRM. Sous le prétexte d’acquitter des frais de participation, très peu de présents moins de 15 %. 

    Sans se décourager nous avons encore organisé à la Mairie d’Artonges, un débat contradictoire entre le détenteur des permis de notre région, l’industriel Hess Oil France, les Scientifiques, nos Maires et nos Adhérents. Malgré l’importance du sujet un peu plus de 50% d’invités étaient présents.

    C’est pour toutes ses raisons, qu’il nous faut rester éveillé et en alerte tant que les autorités resteront dans la symbolique du discours, Il y a trop de confusion entre les dires et les faits. 

    A trop vouloir échapper au problème, il devient incontournable.
    Où est l'intérêt des habitants de l'Omois ?


    Il n’y a que des inconvénients qui vont ruiner notre santé, notre région et notre patrimoine. En plus, l’analyse et la mesure des risques environnementaux des scientifiques européens validé par ceux des USA s’apparentent à la parabole de l’apprenti sorcier. C’est effrayant de s’entendre dire par la haute administration centrale, ne vous inquiétez pas on s’occupe de tout. On maitrise. 
    La seule technique opérationnelle pour l’extraction des GHRM à ce jour est la fracturation hydraulique ! Cela devrait entrainer de la part des habitants une prise de conscience pour annihiler la rumeur persistante en provenance des autorités, relayée par la propagande médiatique que le schiste c’est fini ! 

    Les lobbys favorables s’emploient à démontrer de façon économique que l’exploitation des GHRM est la seule solution pour notre pays de sortir de la crise. Par opposition les lobbys politisés utilisent ce problème comme instrument de propagande à vocation électorale face au problème de la transition énergétique.

    Chacun est en droit et a le devoir de se protéger, tant que nous serons dans l’obscurité. La solution de bon sens, alors s’impose dans l’urgence à ceux qui ne l’assumaient pas. 

    Pour nous, confrontés au problème, c’est incroyable l’énergie que notre association, doit déployer avec nos Elus pour faire prendre conscience aux citoyens du sujet et aux autorités pour protéger notre environnement. A ce jour, nous constatons l’absence de solution adéquate non utopique aux risques. Sauf à utiliser la technique très polluante de la fracturation hydraulique. 

    Dès le début de notre action, grâce aux agriculteurs, qui nous ont autorisé à installer nos messages, nous avons crée 38 panneaux d’information mis en place sur la route de Château Thierry vers Montmirail, jusqu’au lieu du permis de Gillauche. Les messages sont modifiés fréquemment pour sensibiliser et alerter les nombreux usagers. Le cœur du sujet est bien l’intérêt général confronté à l’intérêt mercantile ou sectaire ou à l’indifférence des risques inconnus, donc non maitrisés. Les responsables ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas ! 


    La reconduction des permis d’exploration arrive à terme, avec la possibilité d’être prolongée. 
    La décision sera prise par le tribunal administratif avant fin octobre prochain. 


    Pour nous habitants de l’Omois : LE SCHISTE NON CE N’EST PAS FINI & LE SCHISTE C’EST NON.


    Pays de l’Omois le 14/07/2014.
    LES INTOUCHABLES 1901 ®
    lesintouchables1901@gmail.com
    www.Touchepasmaroche-mere.blogspot.fr
    © Le Président Fondateur Olivier ALERS


     

    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire