hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere Touchepasmaroche-mere

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • Chatel : « Les Républicains doivent être le parti du gaz de schiste, des OGM, des biotechs »

    Publié le 17 Février 2016  


    Lien vers l'article original: ici



    Le nouveau président du Conseil national des Républicains, Luc Chatel, est un ancien de démocratie libéral. Dimanche matin, il l’a rappelé à la tribune du Conseil national, à Paris. L’ancien ministre de l’Education a appelé son parti à vivre pleinement dans la mondialisation. « Pour être le parti du réveil, nous devons être le parti du réel », « nous devons être le parti de la vie réelle » a-t-il lancé, au lendemain de son élection face à MAM.

    « Notre parti doit être le parti du risque, de l’innovation », souligne l’ancien DRH de chez L’Oréal. Ses propos prennent presque des allures de séminaire d’entreprise : « La politique économique que nous devrons mener en 2017 doit reposer sur ces 3 principes : agilité, réactivité, compétitivité ».

    Pour Luc Chatel, « Les Républicains doivent être le parti du principe d’innovation plus que du principe de précaution, le parti du gaz de schiste, le parti des OGM, le parti des biotechs » (voir à 1'20 dans la vidéo). Il faut aussi supprimer l’ISF : « La question aujourd’hui n’est plus de savoir si c’est juste ou pas d’avoir un ISF. La seule question qui vaille c’est qu’on est les seuls à en avoir un et ça pèse sur la compétitivité française ».

    « Regarder le monde en face, le réel, c’est ne pas se complaire dans la désignation hasardeuse de bouc-émissaire. Au premier lieu desquels l’Europe » affirme encore Luc Chatel. « J’en ai assez de voir François Hollande montrer du doigt l’Europe pour masquer ses propres échecs » ajoute le président du Conseil national, qui oublie au passage qu’il est arrivé à Nicolas Sarkozy de pointer du doigt l’Europe, notamment sur Schengen, quand il était Président.

    © François Vignal publicsenat.fr

     
    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire