hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: L'EDITO Touchepasmaroche-mere: L'EDITO

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • L'EDITO

    ATMOSPHÈRE. ATMOSPHÈRE

     Publié le 21 Mars 2016 








    Les officines de communication de crises sont en action maximum pour essayer de corriger les mauvais effets des retards, manquements ou loupés des autorités politiques au jour le jour.
    Au contraire de la courbe aigue inversée du chômage qui touche toutes les catégories des sans emploi de notre pays, ces officines sont débordées et recrutent ! Elles sont en recherche permanente de créatifs pour tenter de calmer chaque élément contestataire qui risque d’engendrer des troubles dans notre société, à l’exemple de l’épineux dossier des GHRM et de la CAP21.

    Le cirque médiatique tourne à plein régime, avec le concours des interventions et des discours au quotidien des politiques, matin, midi et soir. Ce monde de tous bords est en alerte permanente de COMMUNICATION. Le moindre fait prend subitement une importance nationale, pour effacer le précédant, qui démontre le coté éphémère et illusoire du sujet. Toujours avec l’aide exagérée des médias d’infos en continu qui finissent par instrumentaliser voir manipuler tous les sujets.
    Il faut communiquer, quitte à dire le contraire le matin par opposition à ce que l’on dit le soir, a pour but d’alimenter le feuilleton médiatique quotidien, et préparer celui du lendemain.
    Cette « époque » qui ne connaît pas le silence, la maitrise et la réflexion, utilise cette technique aberrante de maxi-com qui finit par tout inhiber surtout sur les sujets sensibles qui fâchent.
    Chacun peut mesurer l’effervescence de ce monde politique qui surcommunique sur tous les sujets, mêmes mineurs en évitant soigneusement de nous fournir de l’information vérifiable.
    Mais toute la puissance publique s’inquiète devant le moindre risque de réaction des citoyens !
    Il faut vite éteindre le feu des questions, expliquer le pourquoi du comment, et justifier les décisions à venir et vite faire des déclarations et des actes symboliques, pour calmer et éviter tout débordement. Mais surtout pour éviter la prise de conscience collective de l’inefficacité récurrente de nos élites qui depuis trop longtemps nous mènent avec fatalité vers le déclin.

    Heureusement le bon sens, nous a enseigné à ne plus être dupes des bonnes paroles, ni des postures séductrices qui cherchent à masquer la réalité.
    Mais par l’excès de ces messages insignifiants, incohérents et répétitifs, nous assistons à l’effet contraire, qui entrainent le divorce entre le messager et son destinataire.
    Comme par le passé ce phénomène insipide risque d’entrainer durablement la rupture entre la classe politique, l’administration, les médias face aux citoyens.

    Les premiers signes de défiance sont apparus aux dernières élections, qui semblent-ils n’ont pas eu les effets attendues pour les électeurs qui se sont déplacés !
    Les abstentionnistes eux ont déjà décidé ! Les autres sont ils fatalistes, voir défaitistes ? Tout ce remue ménage, a pour conséquence de créer une atmosphère d’inquiétude et l’angoisse de la population. Nous avons la mauvaise impression d’être ballotés, au gré du courant sans savoir où nous allons, par ceux qui doivent assumer la défense de l’intérêt général.
    « ILS SONT HORS SOL, ILS SONT DANS LEUR MONDE » indiquent les sondages !
    L’art du discours et de la rhétorique n’a aucun effet à terme, sur la responsabilité des faits, ni sur celle de ceux qui ont décidé de s’en exhausser.

    Notre problème dans notre région, est d’assurer sereinement notre droit d’habitant, de défendre notre opposition formelle à l’exploration et l’exploitation des Huiles et Gaz de Roche Mère.
    Ceux qui se contentent de participer qu’aux seuls propos du café du commerce, permettent aux « décideurs » d’agir à leur guise, sans obstacle à leur seul profit.

    A rester un spectateur immobile, chaque citoyen qui ne s’implique pas dans la vie de la cité, prend le risque irresponsable de ne pas agir pour savoir, et d’être la future victime de son avenir.


    LE SCHISTE CE N’EST PAS FINI !


    Pays de l’OMOIS Sud de la PICARDIE
    L'Edito : Le 21 Mars 2016
    © Olivier ALERS
    lesintouchables1901@gmail.com
    www.Touchepasmaroche-mere.blogspot.fr


     

    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire