hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: Pour Jean-Marc Ayrault, le débat sur le gaz de schiste n'est "pas tranché" Touchepasmaroche-mere: Pour Jean-Marc Ayrault, le débat sur le gaz de schiste n'est "pas tranché"

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • Pour Jean-Marc Ayrault, le débat sur le gaz de schiste n'est "pas tranché"

    Pour Jean-Marc Ayrault, le débat sur le gaz de schiste n'est "pas tranché"

      Publié le 24 Aout 2012 




    PARIS — Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a affirmé mercredi sur RMC et BFMTV que la question de l'exploitation des gaz de schiste, source de frictions entre le PS et les écologistes, n'était pas tranchée, et serait évoquée lors de la conférence environnementale prévue à la mi-septembre.

    "Pour l'instant (...) le système de fracturation hydraulique, qui a des effets dévastateurs, c'est interdit", a rappelé le chef du gouvernement, réaffirmant ainsi l'interdiction de cette technologie décidée en 2011 sous l'ancienne majorité UMP.

    Mais "le débat n'est pas tranché", a aussitôt ajouté le Premier ministre, en évoquant la possibilité d'un recours à d'éventuelles technologies alternatives qui permettraient d'extraire le gaz de schiste du sous-sol sans dégrader l'environnement.

    "Le 14 septembre va s'ouvrir une conférence gouvernementale et tout sera mis sur la table", et "il faut qu'on mette sur la table les différentes solutions qui pourraient exister et faut-il les utiliser ?", a poursuivi M. Ayrault.

    Cette conférence environnementale prévue les 14 et 15 septembre se penchera notamment sur la question de la transition énergétique.

    Après une forte mobilisation d'opposants, la France était devenue en juillet 2011 le premier pays à bannir l'usage de la technique controversée de la fracturation hydraulique, susceptible d'entraîner des pollutions du sous-sol, bloquant ainsi de fait l'exploitation de ces gaz prisonniers des roches souterraines.

    Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a confirmé le mois dernier que cette technique resterait interdite, sans toutefois se prononcer sur l'exploration des gaz de schiste.

    La question des gaz de schiste avait aussi fait l'objet d'une passe d'armes le mois dernier entre José Bové et le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Ce dernier avait dit vouloir "regarder" ce dossier sensible dans le cadre du débat sur la transition énergétique, au grand dam de l'eurodéputé et d'ONG.

    © AFP  2012
     
    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire