hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: L'EDITO Touchepasmaroche-mere: L'EDITO

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • L'EDITO

    LA PAROLE A CIRCULE

     Publié le 25 Mai 2013 







    Le bureau de notre Association a reçu 89 de nos membres ainsi que nos 7 Maires comme adhérents, qui avaient répondu positivement à participer le samedi 27 Avril à ARTONGES au débat contradictoire sur la problématique : GAZ & HUILES PETROLE-ROCHE MERE.

    A noter qu’après avoir distribué plus de 1000 tracts des communes concernées une quinzaine d'habitants de la région sont venus nous rejoindre pour poser des questions.

    A ce débat, étaient présents, les dirigeants de Hess Oil France, détenteur de permis de recherches hydrocarbures sur le bassin parisien, qui avaient accepté notre invitation pour débattre.




    Bertrand DEMONT Président France

    Bernard GIESKE Directeur Général France

    John SPRINGSTEAG Directeur des Négociations France.

    Guillaume DEFAUX Directeur Relations Publiques France.




    Confrontés à des scientifiques bénévoles et indépendants spécialistes du sujet des G H R M.




    Le Professeur André PICOT Chimiste Toxicologue Président ATC.

    Le Professeur Severin PISTRE Hydro Géologue, Expert auprès de la CEE.

    Le Chirurgien Alain DUCROUX Expert des Risques Sanitaires.

    Bruno VAN PETEGHEM, Prix Goldman Expert en Environnement de l'ATC.





    Je tiens par sa présence à remercier Madame Elisabelle Bourgue, Présidente de NO FRACKING France pour nous avoir permis de réunir ces experts scientifiques spécialistes du sujet.

    Le débat a traité de 3 thèmes en 3 heures : l’Eau, la Terre et la Santé. Il s'est déroulé dans un esprit courtois, vif, sans polémique stérile, ce qui a permis de faire apparaitre des ombres techniques ou des connaissances insuffisantes du sous sol du bassin parisien.

    Hess Oil France au cours de cette réunion a confirmé publiquement les points suivants :

              - Les forages de recherche seront conventionnels, sans utiliser la fracturation de la roche mère.

              - Le site de Gillauche doit être déplacé sur un terrain plus adapté aux contraintes environnementales,   soumis à l'accord en cours des autorisations de tutelles.

              - Il y aura donc bien un forage exploratoire vertical conventionnel sous forme de carottage sur notre région pour estimer le potentiel en huiles pétrole roche mère.




    En conclusion :

    Tous les adhérents habitants du secteur restent cependant inquiets du futur site en étant quelque peu rassurés que les forages soient exclusivement conventionnels comme indiqué par Hess Oil France.

    Cette réunion a mis en évidence le manque d'informations des divers acteurs du sujet: état, région, villes, scientifiques et industriels.

    La communication ne remplace pas l’information, encore faut-il, qu’elle soit avérée complètement. Il faut donc multiplier et provoquer les échanges entre les différents interlocuteurs.
    C’est le but de cette première réunion entre industriels et scientifiques et nous-mêmes.
    Les débatteurs ont tenté d’expliquer toutes les étapes de la problématique du dossier de façon pédagogique avec les éléments connus et supposés qui pourraient nous concerner.
    La compréhension de tout sujet est accessible à chaque citoyen qui fait l'effort de s'y intéresser.
    Il n'est plus acceptable de se trouver devant les probables conséquences, sans avoir non seulement été averti, mais surtout concerté.

    C'est la règle à laquelle devrait se plier chacun des intervenants de ce type de sujet complexe, à forte connotation politique, qui masque ou manipule trop souvent la réalité et les conséquences sur le terrain.

    Cependant, notons que Madame Virginie LASSERRE Sous-Préfète de Château Thierry organise le Mardi 25 juin à la sous préfecture une réunion d’information concernant l’exploration du permis dit de Château Thierry. Elle a convié les autorités de tutelles DDT, DREAL, SPRI, les maires concernés, les responsables de Hess France, le collectif CARMEN, notre association "Les Intouchables" avec Patrice et moi-même. Nous devrions être fixés sur le lieu où aura lieu le prochain forage de recherche, et les modalités techniques que cela va entrainer pour notre environnement.

    La démarche fondamentale poursuivie par notre association est de savoir et de reconnaitre le facteur du risque, sans apriori, auquel nous risquons d’être exposés...
    Avec ce sujet aussi clivant, il est indispensable de rechercher les éléments les plus objectifs, pour déterminer l’orientation de notre action.
    Cette recherche est compliquée et demande surtout des compétences qui ne sont accessibles qu’aux spécialistes scientifiques du secteur, à qui nous faisons appel comme experts et qui ont accepté d’être membres honoraires de notre association pour éviter toute interprétation fallacieuse ou partisane qui biaise à chaque fois le sujet initial. C’est aussi pour cette raison que nous avons adhèrè au mouvement de Jonathan Deal Prix Goldman 2013 contre la Fracturation hydraulique qui regroupe toute les bonnes volontés individuelles des habitants de notre planète qui risquent d’être confrontés ou qui le sont déjà à cette technique dévastatrice et polluante pour l’environnement.

    Nous avons la volonté d’aboutir par nos nombreux contacts et par la compilation spécifique et validée de nos informations. Il est nécessaire de faire le tri entre la masse de publications ou de communications qui avec le temps finissent par se télescoper, se contredire ou sont le plus souvent la compilation de plusieurs publications avec le commentaire orienté du narrateur.
    C’est un travail à plein temps, pour vérifier, contrôler et s’assurer l’exactitude du document et de sa source avant d’en faire état, sans risque de tromperie ou pire de manipulation.
    Il est nécessaire de prendre son temps pour s’assurer de l’exactitude de l’info avant de publier ou pas ! C’est la seule solution pour garder la crédibilité de notre blog.
    Pour prétendre avoir une expertise de la problématique des GHRM, encore faut-il n’appartenir à aucun mouvement partisan, pour conserver le recul nécessaire à l’analyse la plus objective et contradictoire.

    C’est le principe fondateur même, de notre existence et notre responsabilité !
    Mais c'est notre droit de savoir !
    Pour nos familles ! Pour notre avenir ! Pour notre région !
    Il y va de l'intérêt général de s'informer auprès de chacun des acteurs pour être sûr que personne ne pourra plus dire qu'il ne savait pas !
    C’est notre devoir !

    A nous de le faire savoir.

    Pays de l’Omois le 25/05/2013.
    LES INTOUCHABLES 1901 ®
    Touchepasmaroche-mere
    © Le Président Fondateur Olivier ALERS


     

    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    1 commentaire :

    1. Bonjour,
      Même s'ils promettent l'abondance, ils ne laisseront que des déserts...Nous devons donc trouver l'équilibre pour que le développement économique, industriel et sociétal profite à tous. Un engagement est donc nécessaire et, en ce moment précis, un groupe de travail réfléchit à l'élaboration du nouveau code minier. N'hésitez pas à faire part de vos questions, très rapidement, au Président des intouchables qui les transmettra. "Tout peuple qui ne connaît pas son passé est condamné à le revivre" (ÉLIE WIESEL).Bonne Chance ! Bruno Van Peteghem

      RépondreSupprimer