hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere Touchepasmaroche-mere

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • Pétrole de schiste : L'État garantit la transparence pour l'avenir

    Publié le 27 Juin 2013  




    La sous-préfète Virginie Lasserre a réussi à poser le dialogue entre les anti-schiste et le pétrolier Hess. Une prochaine réunion est prévue avant la fin de l'année.




    La représentante de l'État, Virginie Lasserre, a réussi un beau tour de force mardi après-midi en réunissant pour la première fois, autour de la table, les anti-schiste et Hess oil France. Le pétrolier est détenteur du permis de recherches d'hydrocarbure dit de Château-Thierry et depuis peu autorisé à réaliser un forage sur la commune de Rozoy-Bellevalle (l'union du 12 juin). « Le dialogue a été constructif », atteste la sous-préfète. Elle a réaffirmé au cours de ce rendez-vous la position de l'État contre la fracturation hydraulique et s'est engagée à garantir la transparence sur ce dossier « sensible ». Virginie Lasserre souhaite garder le contact, elle a proposé aux parties de renouveler l'expérience avant la fin de l'année « pour éviter tout nouveau malentendu sur le sujet ». Une décision plutôt bien accueillie par le collectif citoyen Carmen et l'association Les Intouchables Loi 1901. « Ce rendez-vous était important pour ne pas rester ignares et surtout éviter les rumeurs », témoigne Olivier Alers, président de l'association. Benoît Périn pour le collectif regrette néanmoins que la réunion se soit tenue après « le film sur le mystère de Rozoy-Bellevalle » qui a attisé les peurs ces derniers mois. Les oppositions demeurent « Aujourd'hui, il n'y a plus de secret sur le site choisi », poursuit le porte-parole de Carmen. Le projet de forage se situe à 500 mètres du choix initial et à 500 mètres de toute habitation (Hameau de Gillauche). Le pétrolier a aussi divulgué la date des travaux, ils ne devraient pas démarrer avant le 2nd semestre 2014. Malgré les garanties de communication de la sous-préfète sur le dossier, l'association et le collectif ont affirmé leur résistance au projet de forage. Le député maire, Jacques Krabal, en chef de file des élus contestataires du territoire, a aussi confirmé son opposition en début de réunion avant de s'éclipser. Quant au pétrolier Hess oil France et plus précisément son président, Bertrand Demont, présent à cette première réunion au sommet, il s'est dit satisfait « des échanges basés sur le dialogue ». Ses apparitions se font très rares dans les médias mais l'homme a accepté de nous accorder une interview à lire dans nos colonnes très prochainement. I.D.S

    © L'union-L'Ardennais - Isabel DA SILVA


     
    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire