hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: L'EDITO Touchepasmaroche-mere: L'EDITO

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • L'EDITO

    Posture ou Imposture ?


    « Le Dire n’a plus aucune importance, c’est le                               Faire qui est une valeur ! »






     Publié le 30 Septembre 2014 


    Comme nous le présentions avant les vacances, le débat politique redevient sur la scène de l’actualité sur les Huiles & Gaz de schistes. Plusieurs raisons justifient, cette mise en lumière.

    Les dates qui arrivent à échéances des arrêts soient des prolongations, des annulations ou des suppressions des permis qui sont en cours devant les tribunaux administratifs. D’autre part, la fin des auditions par la Commission des Parlementaires et du Sénat des grands opérateurs du secteur de l’énergie en France. Enfin, la présentation par la Ministre de l’Ecologie et de l’Energie du plan national de la loi de la transition énergétique d’ici quelques jours, devant le Parlement.

    Pour votre information, j’ai assisté sur la chaîne Public Sénat aux diverses auditions, entre autres celles des PDG de GDF-SUEZ et d’EDF, par les membres de la commission parlementaire. Mon impression est mitigée sur le fait, qu’il y a concordance dans leur « business model » entre les opérateurs face à la réalité de la crise économique et les solutions financières avec l’aide de l’état, et à l’utopie doctrinale des membres de la commission. Une majorité des membres veut l’application du principe politique de réduire la part du nucléaire à 50% et développer le plus vite possible d’autres énergies en remplacement des énergies fossiles.

    A contrario, les exemples des doctrines politiques mises en œuvre dans l’Europe du nord, nous montrent les effets dévastateurs de l’application dans la précipitation de la politique intransigeante des Verts. L’industrie Verte, eau, air, soleil de substitution n’étant pas encore suffisamment opérationnelle, ni compétitive a engendré une série de disfonctionnement mettant les autorités de ces pays, dans l’obligation à utiliser en urgence le charbon et le gaz russe, comme substitution à l’énergie nucléaire, pour répondre à leur consommation de masse, comme importer de l’énergie de chez nous, d’origine nucléaire ! Chacun peut déjà mesurer les conséquences climatique sur l’environnement, tout en sachant que dans le monde, chaque jour une centrale au charbon est créée.

    C’est la démonstration d’une posture qui devient une imposture. L’éternel apprenti sorcier que nous sommes face aux évènements devraient nous inciter à faire preuve de bon sens, et de beaucoup plus de modestie. Il est navrant de constater que le cumul d’erreurs s’amplifie, sans que nos décideurs reconnaissent leurs sorties de route qui finit par démobiliser le citoyen, en faisant appel à d’autres utopistes. Il faut reconnaître que les exploitations conventionnelles et nucléaires ne sont pas dans les villes ni dans les beaux quartiers mais dans nos campagnes. Ce qui explique que les autorités administratives décident sans regret, ni gêne les d’implantations industrielles. En laissant le soin aux autorités politiques éphémères de répondre aux réclamations constantes de la population concernée.

    Il est à noter que chaque nouvelle implantation est « déclarée comme stratégique ! ».Les conseillés, les spécialistes, et l’ensemble des opérateurs de l’énergie défendent avec âpreté leur business, bien que leurs contradicteurs sont aussi leurs mandants.

    Selon les décisions des autorités, et à chaque fois surtout selon l’importance stratégique d’une nouvelle implantation, nous pouvons mesurer si nos Institutions sont là pour préserver l’Intérêt Général ? Ou succomber à l’intérêt particulier !

    Soyons sérieux, il n’est pas raisonnable de vouloir sortir un plan national, en quelques mois pour résoudre et répondre à la transition énergétique qui ne soit pas une usine à gaz dont nous avons le secret, surtout qu’en 2 ans le ministère de l’Ecologie et de l’Energie est à son 4ème ministre.

    Comment être crédible, dans un temps aussi court, même s’il y a urgence. Le sujet est trop important et là est vraiment STRATEGIQUE pour ne pas faire seulement de la communication politique, mais réellement de l’information réaliste !

    Non le schiste ce n’est pas fini !

    Déclarations surprenantes du candidat Sarkozy, alors quant il était en fonction, il avait fait voter la loi du 13/07/2011, interdisant l’exploitation des HUILES de schiste par la fracturation hydraulique ????
    Cette nouvelle posture est semblable aux autorités actuelles qui déclarent haut et fort que tant qu’ils seront là il n’y aura pas ni d’investigation ni d’exploitation des GHRM, hier, au Club de la Presse Mme S Royale (sic).

    Les faits sont têtus:       

                   - le 29/07 dernière autorisation des permis du 77 par la préfète.
                  - le 16/09 autorisation de recherche du permis du 51 de « DORMAN » par le préfet. Attente du rendu de la décision de l’appel de Hess Oïl/Vermillon par le tribunal administratif pour les permis du 02 de Château-Thierry avant le 22 octobre.
                   - Prolongation, suspension, annulation ??? (Selon les probabilités des divers arrêts au stade des permis de recherche, le législateur a donné raison au détenteur de son bon droit !)

    Notre monde qui s’éloigne de plus en plus de la paix, sera-t-il se passer de l’énergie fossile bon marché pour ses engins de guerre ? Nous n’en prenons pas le chemin dans le moyen orient. Ca sens la poudre mais surtout le pétrole !

    Il nous faut être sur nos gardes comme des vigiles et des éclaireurs pour prévenir les mauvais présages pour les gens endormis qui ne se réveillent que devant le sinistre. Il appartient au plus de 30.000 habitants du sud de l’Aisne, quand au devenir des « Permis de Château Thierry » de continuer à s’opposer à toute exploitation de la roche mère, pour éviter toute imposture.

    LE SCHISTE : C’EST NON



    Pays de l’Omois le 30/09/2014.
    LES INTOUCHABLES 1901 ®
    lesintouchables1901@gmail.com
    www.Touchepasmaroche-mere.blogspot.fr
    © Le Président Fondateur Olivier ALERS


     

    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire