hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere Touchepasmaroche-mere

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • Fracturation hydraulique au Nouveau Brunswick : la consultation est lancée

    Publié le 03 Octobre 2015  


    Lien vers l'article original: ici


    La fracturation hydraulique Photo : Brennan Linsley/The Associated Press


    La Commission sur la fracturation hydraulique au Nouveau-Brunswick a lancé une consultation en ligne au sujet des conditions qui devront être réunies avant que le gouvernement Gallant lève son moratoire sur cette méthode d'extraction du gaz de schiste.


    La commission, dirigée par Marc Léger, John McLaughlin et Cheryl M.G. Robertson, a été formée en mars dernier. Elle dispose de 12 mois pour terminer ses travaux.

    Elle recueille à partir de maintenant les commentaires des Néo-Brunswickois, particulièrement ceux qui ont une connaissance directe de l'industrie du gaz de schiste, qui vivent près de sites de forage ou qui ont des connaissances spécialisées dans des domaines comme les droits ancestraux des Autochtones, la santé publique, la gestion des terres ou les marchés de l'énergie en Amérique du Nord.

    Marc Léger est présentement en mission d'observation en Pennsylvanie, aux États-Unis, où l'industrie du gaz de schiste est très développée.

    « Ici il y a 13 000 puits actifs, on veut voir les influences sur le marché du travail, la réglementation des questions de l'eau, l'impact sur la santé humaine. On ne néglige aucun point de vue », lance-t-il.

    Les membres de la commission sur la fracturation hydraulique profitent de leur séjour en Pennsylvanie pour visiter des installations. Ils feront ensuite part de ce qu'ils ont vu dans cet état américain qui a relancé son économie grâce à l'exploitation du gaz de schiste.


    Un puits de gaz de schiste en Pennsylvanie (archives)



    « Nous irons sur le champ pour voir comment cela se passe. On va rencontrer des gens de différents points de vue », clame le président de la commission.


    Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Brian Gallant se réjouit du processus. « C'est fantastique d'entendre qu'il y a plusieurs personnes qui veulent contribuer et participer lors du processus de la commission, c'est important de noter que la commission sera indépendante et qu'elle soit capable de passer au travers des données des rapports qui ont été fait au tour du monde incluant l'Amérique du Nord et écouter les gens du Nouveau-Brunswick aussi ».



    Les commentaires recueillis seront rendus publics sur le site web de la commission. Sur ce même site, la commission publiera des comptes rendus hebdomadaires de ses travaux, des synthèses de ses réunions et des présentations faites par des intervenants, et des liens vers la documentation dont elle s'inspirera.




    © ICI RADIO-CANADA.CA


     
    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire